Photographies : Rémy Lidereau pour Etonnantes

« Étonnantes, le magazine papier » a besoin de votre soutien pour voir le jour !
Soutenez-nous, en cliquant là : ÉTONNANTES, LE MAGAZINE PAPIER

Merci !

Ne vous fiez pas à son allure impeccable, à son sourire éclatant ou à sa gestuelle élégante : Victoria Lauro est une guerrière. Une combattante dont l’énergie et la force, forgées dans la douleur, imposent le respect et l’admiration. Une jeune femme étonnante, dont le courage détonant fut mis à rude épreuve il y a cinq ans. Son histoire commence comme un film catastrophe, elle se termine en leçon de vie : un mauvais plongeon dans une piscine, une cervicale brisée, la moelle épinière compressée et elle se retrouve tétraplégique sur le coup. « Heureusement qu’il y avait des gens avec moi dans la piscine car je ne pouvais plus nager. » Opération, hospitalisation, sentence des médecins : « ils ne savaient pas si j’allais pouvoir remarcher ». Mais pour cette grande sportive et compétitrice, il est impensable d’en rester là. « J’étais habituée à la compétition et à me dire que si on se fait mal mais qu’on travaille, on y arrive. » Alors Victoria la guerrière se bat : pour « suivre la rééducation à fond » durant sept mois dans un centre spécialisé, pour poursuivre ensuite ses deux à trois séances hebdomadaires de kinésithérapie à Paris où elle vit et travaille alors. Elle se bat pour renforcer ses muscles et sa foi en elle-même, pour retrouver son corps « d’avant », celui qu’elle a toujours connu et qu’elle maîtrise. Elle se bat pour que cet accident ne la définisse pas, jamais.

victoria lauro-chez june-yoga-pilates-meditation-nantes-salle-bien-etre-rencontre-femmes-entrepreneuse
© Rémy Lidereau pour Etonnantes
© Rémy Lidereau pour Etonnantes
victoria lauro-chez june-yoga-pilates-meditation-nantes-salle-bien-etre-rencontre-femmes-entrepreneuse
© Rémy Lidereau pour Etonnantes
victoria lauro-chez june-yoga-pilates-meditation-nantes-salle-bien-etre-rencontre-femmes-entrepreneuse
© Rémy Lidereau pour Etonnantes
victoria lauro-chez june-yoga-pilates-meditation-nantes-salle-bien-etre-rencontre-femmes-entrepreneuse
© Rémy Lidereau pour Etonnantes

Pourtant c’est bien ce drame et la force qu’elle en a tirée qui lui inspire le lieu qu’elle a ouvert en janvier dernier à Nantes : « Chez June », une adresse bien-être comme il en existe encore peu, un appartement de 240 mètres carrés en plein centre-ville proposant sept jours sur sept des cours de yoga, de barre au sol, de pilates, de méditation et de relaxation, un salon de thé-cantine et des vestiaires. Le tout sous moulures au plafond et sur parquet marqueté. 
L’idée de ce lieu atypique, aussi chaleureux qu’intelligemment pensé, Victoria l’a eue après avoir enduré les allers retours dans le métro parisien pour suivre ses différents rendez-vous médicaux. « A Paris, je passais mon temps à courir d’un endroit à un autre pour ma rééducation. Faire cela en plus de mon travail dans la communication me fatiguait. Je voulais alors créer un lieu où tout serait réuni au même endroit, qui regroupe des activités ou des praticiens travaillant pour notre bien-être. Et je voulais que ce lieu soit sous forme d’appartement pour qu’il soit convivial, qu’on y entre comme dans une bulle où l’on s’y sent bien.»

chez-june-victoria lauro-etonnantes-salon-cantine-chaises-thé-yoga-pilates-meditation-rotin-bien-etre
© Rémy Lidereau pour Etonnantes
chez-june-victoria lauro-etonnantes-salon-cantine-chaises-thé-yoga-pilates-meditation-rotin-bien-etre
© Rémy Lidereau pour Etonnantes
© Rémy Lidereau pour Etonnantes
© Rémy Lidereau pour Etonnantes
chez-june-victoria lauro-etonnantes-salon-cantine-chaises-thé-yoga-pilates-meditation-rotin-bien-etre
© Rémy Lidereau pour Etonnantes

Victoria quitte Paris pour aller se former en Inde, en Australie et à Bali et devenir professeur de yoga. Elle y découvre bien plus qu’une discipline : une philosophie. « En Inde, on se levait à 5h, on faisait de la méditation puis un cours de yoga, on prenait le petit déjeuner à 9 heures alors qu’on était levés depuis déjà quatre heures. C’était bien pour apprendre les fondements, la philosophie de vie prônée par le yoga, sur le tapis mais aussi en dehors du tapis. » Diplômée d’une école de commerce, elle peaufine en parallèle ses « business plan, prévisions, tableaux excel », elle s’inspire de ce qui se fait déjà en Australie où le yoga fait partie du quotidien et une fois rentrée en France, elle s’attaque à un nouveau combat : trouver des financements, convaincre les banques. Mais Victoria la guerrière n’est plus à une bataille près. Elle voit une dizaine de banques, autant de banquiers, autant de refus. Jusqu’à ce qu’elle rencontre la seule femme de sa liste qui elle, croit au projet et le défend. « Heureusement qu’il y avait une banquière parmi tous mes rendez-vous car si je n’avais vu que des hommes, je n’aurais jamais eu le prêt ! J’ai aussi eu un prêt d’honneur d’Initiative Nantes et j’avais aussi un peu d’apport. Donc grâce à tout ça j’ai pu financer les travaux et payer les loyers en avance. »

© Rémy Lidereau pour Etonnantes
chez-june-victoria lauro-etonnantes-salon-cantine-chaises-thé-yoga-pilates-meditation-rotin-bien-etre
© Rémy Lidereau pour Etonnantes
chez-june-victoria lauro-etonnantes-salon-cantine-chaises-thé-yoga-pilates-meditation-rotin-bien-etre
© Rémy Lidereau pour Etonnantes
© Rémy Lidereau pour Etonnantes
chez-june-victoria lauro-etonnantes-salon-cantine-chaises-thé-yoga-pilates-meditation-rotin-bien-etre
© Rémy Lidereau pour Etonnantes
chez-june-victoria lauro-etonnantes-salon-cantine-chaises-thé-yoga-pilates-meditation-rotin-bien-etre
© Rémy Lidereau pour Etonnantes
© Rémy Lidereau pour Etonnantes

« Chez June » alors (« un prénom féminin, un nom hyper doux qui évoque le mois de l’été, un changement de saison, une période pendant laquelle on est généralement heureux »), le mot d’ordre est simple, efficace : « Bienvenue chez vous ». Les cours, réservables en ligne, sont proposés de 7h du matin à 20h30. Les clients les choisissent à la carte, sans engagement. Les tapis, les serviettes de toilette, les gels douches et même les cotons sont fournis sur place. « Mon désir est que cela devienne un vrai lieu de vie, à 360 degrés autour du bien-être » ouvrant ses portes lambrissées à tous les possibles : des ateliers pour apprendre à créer sa propre lessive et limiter ses déchets, des ventes de créatrices, une soirée organisée par une blogueuse, des teambuildings… Victoria fourmille d’idées et d’envies pour ce lieu qu’elle nomme son « bébé » qui n’a pas encore un an mais se tient déjà bien debout sur ses deux jambes. Elle qui avoue avoir «  un désir d’entreprendre depuis le collège », elle qui a su changer de vie et de voie professionnelle, croit en son projet plus que tout, avance et ne doute pas. « J’ai du mal à faire quelque chose qui ne me plaise pas. Croire en son projet est très important, il faut que cela fasse sens avec ses valeurs, avec ce que l’on défend, ce que l’on a envie de faire. »
Son bilan depuis cet accident qui a tout changé ? « Je me suis mis pas mal de challenges en cinq ans : partir me former à l’étranger, me reconvertir, être professeur de yoga,  monter mon entreprise. Je suis contente car petit à petit j’ai réussi à atteindre ce que je voulais. Maintenant il faut que cela perdure et que ce soit viable dans le temps mais déjà, je suis plutôt contente de l’évolution des choses et d’avoir gravi les échelons que je m’étais fixés après l’accidentJe ne suis pas à la moitié des choses qui sont susceptibles d’être faites ici ! »
Si le courage avait un nom, ce serait le sien : Victoria Lauro ou la victoire comme mantra.

© Rémy Lidereau pour Etonnantes

L’interview de Victoria Lauro sera à lire en intégralité dans le premier numéro d’Étonnantes, le magazine papier, à paraître cet automne (Plus d’informations à venir !)

Chez June, 7 rue des cadeniers, 44000 Nantes
Site internet : chezjune.fr
Instagram : @chez_june



Publié par :Solenn Cosotti

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s